Le thé, la nouvelle starlette de nos cuisines

D’apparence, aucun rapport entre vin et thé, me direz-vous ? Et pourtant… Les deux ont leur terroir, leur caractère bien spécifique, et des vertus qui leur sont propres. Les français sont habitués à déguster du vin dans leurs plats : boeuf bourguignon, coq au vin, poulet au vin blanc. Alors, pourquoi serions-nous surpris de voir du thé s’inviter dans nos cuisines ? Zoom sur la tendance de la cuisine au thé !

Guide du thé en cuisine

Le thé en cuisine, vous vous dites “pourquoi pas” mais vous n’avez aucune idée de comment vous y prendre ? Je vous livre mon guide. Pour intégrer le thé à votre cuisine, plusieurs options s’offrent à vous. La première : le mélanger à un corps gras en le faisant macérer à froid ou à chaud. Deuxième option : l’infusion ! Et enfin, réduire votre thé sous forme de poudre.


Dans le cas de la macération à chaud, munissez-vous d’une yaourtière ou d'un déshydrateur. À feu doux, faites fondre votre matière grasse et ajoutez-y votre thé. Mélangez, transférez dans un pot puis laissez reposer dans la yaourtière (ou le déshydrateur) pendant une nuit à 40°C. Pour finir, filtrez et… dégustez !
Dans le second cas de figure, le fonctionnement sera le même que pour des huiles dans lesquelles auront macéré des plantes aromatiques telles que le laurier, le thym, l’ail… Par exemple, dans le cas d’une préparation de gâteau à base d’huile, vous pouvez à l’avance préparer votre huile infusée au thé. Dans une bouteille de 500 mL, versez l’équivalent d’une cuillère à soupe de votre thé favori que vous viendrez couvrir d’huile. La macération doit durer trois semaines (vous pouvez venir secouer la bouteille de temps en temps). 

Le dernier cas de figure est la transformation de votre thé en poudre. Utiliser du safran, du curry ou du cumin dans vos préparations est devenu monnaie courante. Et si demain, le thé s’invitait dans votre comptoir à épices ? En effet, en réduisant votre thé en poudre, vous pourrez l’utiliser en toute simplicité, comme n’importe quelle autre épice ! Pour transformer votre thé en poudre, armez-vous d’un blender. 

 Attention cependant : le goût est prononcé, il vous faudra apprendre à le doser.

 

Côté salé : Saumon au thé noir fumé pour épater vos invités

Après la théorie, passons à la pratique.

Vous avez envie de faire sensation avec une touche d’originalité ? Optez un saumon fumé maison aussi parfumé que tendre. Pour cette recette, je vous recommande vivement un thé noir fumé… Le thé fumé, c’est quoi déjà ? Petit rappel avant d’enfiler votre tablier. Le thé fumé naît à Chongan au XVIIème siècle où il est fumé artisanalement sur une plaque de fer chaude. Ce thé de caractère est fréquemment utilisé pour sublimer les recettes salées.

Passons à la recette. Dans votre panier, il vous faudra : deux pavés de saumon, 130 grammes de gros sel, 80 grammes de sucre en poudre et environ 6 cuillères à café de thé Lapsang Souchong.

Dans un premier temps, mélangez le sucre, le sel et le thé. Sur un plat, déposez un film de cellophane et appliquez une couche du mélange, sur laquelle vous viendrez poser votre poisson. Nappez votre saumon du mélange de sucre, thé et sel. Refermez le cellophane et laissez reposer au frigo pendant deux jours. Pensez à retourner le filet toutes les douze heures environ. Au bout des 48 heures, vous pouvez sortir votre préparation et retirer le film. Retirez le thé, le sucre et le sel et passez votre filet sous l’eau froide. Épongez le tout avec du papier absorbant. Le tour (de magie) est joué !

 

Le thé matcha s’incruste dans votre dessert 

Le matcha, vous l’avez déjà certainement vu s'immiscer dans des cookies, des gâteaux, des glaces ! Mais, le matcha, c’est quoi déjà ? Ce thé vert réduit en poudre provient d’un thé Gyukuro, star de la traditionnelle cérémonie du thé. Ses arômes pénétrants et amers sont l’allié idéal des pâtissiers !


Julie Ma Petite Brioche nous livre sa recette secrète du parfait banana bread au matcha et chocolat ! Voici le kit d’ingrédients à prévoir : 180 grammes de farine complète, 50 grammes de farine d’amande, un sachet de levure, 15 grammes de matcha, 10 grammes de cacao cru en poudre, deux oeufs, une pincée de sel, 50 grammes d’huile de coco, 120 mL de crème d’amande, 60 mL de miel, 5mL d’extrait de vanille, 5 mL de vinaigre de cidre et trois belles bananes !

Commencez par préchauffer votre four à 180 degrés. Mélangez les farines, la levure et le sel dans un saladier. Séparer le mélange dans deux saladiers distincts. Dans l’un, ajoutez le matcha, dans l’autre, ajoutez le cacao cru ! Dans un bol, mélangez les oeufs et le miel jusqu’à obtenir un mélange uniforme. Ajoutez l’huile de coco fondue, la crème d’amande, le vinaigre de cidre et l’extrait de vanille. Écrasez une banane à la fourchette, et conservez l’autre intacte dans un coin. Ajoutez la purée de banane au mélange et mélangez. Ajoutez la moitié du bol dans le saladier contenant le matcha, l’autre dans celui contenant le cacao ! Une fois votre mélange bien onctueux et le moule, graissez le moule à l’huile de coco. Pour un effet marbré canon, alternez une couche de cacao et une couche de matcha. Sur la longueur, ajoutez une banane coupée en deux sur le gâteau. Hop, au four pour 50 minutes !


Alors, envie d’adopter le thé dans vos recettes ?